Décryptage : Comment les animaux sont-ils abattus dans les abattoirs ?

Décryptage : Comment les animaux sont-ils abattus dans les abattoirs ?

mars 26, 2024 0 Par contact@histoireetorigines.fr

Introduction

Le respect du bien-être animal est une question de plus en plus préoccupante pour de nombreux consommateurs. Parmi les nombreuses étapes de la chaîne de production alimentaire, l’abattage est sans doute celle qui soulève le plus d’interrogations. Comment les animaux sont-ils abattus dans les abattoirs ? Quels sont les procédés utilisés ? Qu’en est-il du respect du bien-être animal ? Dans cet article, nous allons tenter de répondre à ces questions en détaillant les différentes étapes du processus d’abattage.

Préparation à l’abattage

La première étape de l’abattage est la préparation des animaux. Cela comprend leur transport vers l’abattoir, leur arrivée, leur logement, leur alimentation et leur repos. Le bien-être des animaux pendant cette phase est crucial pour leur santé et leur qualité de vie, mais aussi pour la qualité de la viande produite. Des réglementations strictes existent pour garantir un traitement humain des animaux pendant cette phase.

Étourdissement

L’étourdissement est la prochaine étape du processus d’abattage. L’objectif de cette étape est d’assurer que l’animal est inconscient et incapable de ressentir de la douleur lors de l’abattage. Il existe plusieurs méthodes d’étourdissement, chacune adaptée à différentes espèces et tailles d’animaux. Les plus couramment utilisées sont l’étourdissement par gaz, électrique ou par percussion.

Étourdissement par gaz

Cette méthode est souvent utilisée pour les volailles et les porcs. Les animaux sont placés dans une chambre où ils respirent un mélange de gaz qui les rend inconscients. Les gaz utilisés doivent être approuvés par les autorités compétentes et sont généralement du dioxyde de carbone ou une combinaison d’azote et d’argon.

Étourdissement électrique

Cette méthode est principalement utilisée pour les volailles, les porcs et les ovins. L’animal est rendu inconscient par un courant électrique qui passe à travers son cerveau. La clé pour un étourdissement électrique efficace est l’utilisation d’un courant approprié, qui dépend du type et de la taille de l’animal.

Étourdissement par percussion

Utilisé principalement pour le bétail et les ovins, cette méthode consiste à frapper l’animal sur le front avec un pistolet à tige captive. Le choc provoque une commotion cérébrale, rendant l’animal inconscient.

Saignée

Une fois l’animal étourdi, il est suspendu par les pattes arrière et un coupe est fait à la gorge, coupant les artères principales pour permettre au sang de s’écouler. C’est une étape essentielle pour garantir la mort de l’animal et pour la qualité de la viande, car elle permet d’éliminer le maximum de sang du corps de l’animal.

Éviscération et découpe

Après la saignée, l’animal est éviscéré, c’est-à-dire que ses organes internes sont retirés. La carcasse est ensuite découpée en différentes parties, en fonction des coupes de viande désirées. Cette étape est généralement réalisée à l’aide de machines automatisées, bien que certaines tâches soient encore effectuées manuellement.

Conclusion

La question de l’abattage des animaux est complexe et émotionnellement chargée. Il est important de comprendre que, bien que certaines images ou descriptions puissent être perturbantes, les procédés d’abattage sont strictement réglementés pour minimiser la souffrance des animaux. Les méthodes d’abattage évoluent également constamment, avec l’introduction de nouvelles technologies et de meilleures pratiques visant à améliorer le bien-être animal.